person wearing gold wedding band

À qui faut-il faire appel en cas de maladie professionnelle ?

Vous devez vous faire conseiller si vous pensez avoir une pathologie liée à votre travail. Pour commencer, consultez votre médecin de famille ou votre médecin du travail. Ensuite, il faut s’adresser à un expert en maladies professionnelles.

Passer par le médecin d’entreprise ou familial

La première chose à faire serait de consulter un médecin. Des années d’études ne peuvent être remplacées par une recherche sur Google. En outre, ce professionnel de la santé pourrait vous orienter vers un spécialiste ayant une expérience beaucoup plus grande des affections liées au travail. Ses découvertes sont utiles dans la recherche d’une reconnaissance, quelle qu’elle soit. Cette évaluation médicale initiale est cruciale dans la procédure que doit suivre une personne souffrant d’une maladie liée au travail. En outre, le médecin traitant ou le médecin du travail peuvent faire des suggestions. Peut-être ne s’agit-il que d’un problème à court terme qui disparaît avec un simple remède.

Consulter un spécialiste en médecine du travail

Il est essentiel de consulter un spécialiste des troubles professionnels si la maladie dure plus longtemps que prévu. Si le salarié espère réussir dans son combat pour la reconnaissance, ses connaissances sont cruciales. Il doit s’adresser spécifiquement à la Sécurité sociale. Cet organisme l’oriente dans la bonne direction. En outre, de nombreuses entreprises envoient leurs employés chez des médecins du travail. Ces travailleurs s’y rendent généralement de façon régulière. Cela permet en outre d’identifier les éventuels troubles professionnels. Pour arriver à cette conclusion, un certain nombre d’éléments doivent être examinés. S’il existe une possibilité, même infime, de contamination, la société doit mener une enquête, même minime.

Comment déclarer une maladie professionnelle ?

Si un employé pense avoir une maladie liée au travail, il doit le déclarer officiellement. Cela peut se faire pendant qu’il prend le repos médical recommandé par le médecin généraliste. L’envoi du dossier dans les 15 jours suivant l’arrêt est toujours préférable. On peut obtenir un deuxième avis. Dans tous les cas, il faut remplir des papiers pour la sécurité sociale. C’est le seul organisme habilité à reconnaître que la maladie est bien liée à l’exercice d’une profession à l’heure actuelle. Ses conseillers peuvent vous aider à déterminer comment déclarer une maladie professionnelle. Ce service est toujours proposé gratuitement et peut toujours être accessible sur le site officiel de la CNAM.